Réhabilitation Environnementale

Pourquoi réaliser une phase IV - Étude de réhabilitation environnementale?

Il existe deux scénarios pour lesquels une réhabilitation environnementale est nécessaire :

  • Dans le cadre d’un refinancement ou de l'achat d'une propriété, les institutions financières demandent à leur client de leur fournir une étude ‘’Réhabilitation environnementale’’ lorsqu'il a été prouvé qu'il existe de la contamination dans les sols ou/et l'eau sur la propriété.
  • Un propriétaire peut également souhaiter effectuer une réhabilitation volontaire du site.

La méthodologie suivie pour remplir ce mandat est fondée sur les recommandations du document CSA Z-769-00 de l'Association canadienne de normalisation, qui comprend, entre autres, les éléments suivants: CSA Z-769-00 which includes, among others, the following:

  • Une revue des études, rapports ou documents passés remis par le client ou son représentant;
  • Planification de la campagne d'échantillonnage;
  • Emplacement des infrastructures souterraines;
  • Achèvement des travaux sur le terrain;
  • Échantillonnage des sols;
  • Échantillonnage des eaux souterraines;
  • Échantillonnage des eaux de surface;
  • Analyse chimique des échantillons pour les paramètres pertinents;
  • Interprétation des données;
  • Préparation d'un rapport complet documentant les résultats, une présentation des conclusions de l'étude et des recommandations pour aborder les impacts environnementaux notés sur le site.

Toutes les procédures (échantillonnage du sol, transport et conservation des échantillons de sol) ont été effectuées conformément aux directives présentées dans les documents suivants produits par le ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC):

  • Z769-00, Évaluation environnementale de site, phase II (Confirmée en 2004);
  • Politique de protection des sols et de réhabilitation des terrains contaminés, juin 1999, révisée en 2000, 2001, 2002 et 2016;
  • L’annexe I du Nouveau règlement sur l’enfouissement des sols contaminés, juillet 2001;
  • Guide de caractérisation des terrains (2003);
  • Guide des méthodes de conservation et d’analyses des échantillons d’eau et de sols (1990);
  • Un traitement des eaux souterraines contaminées à partir d'hydrocarbures ou de composés organiques volatils (COV) peut être réalisé. Un système de traitement mobile peut être installé sur place pour le traitement des eaux souterraines et l'échantillonnage / analyse quotidien.
    Tous les travaux sont réalisés selon toutes les réglementations et directives fournies par la CCQ et / ou la CNESST.

Un rapport donnant les résultats obtenus pour la Propriété sera présenté dans les dix (10) à quinze (15) jours ouvrables suivant la fin des travaux de chantier.