Phase II

Pourquoi réaliser une Évaluation ou Caractérisation Environnementale de Site – Phase II ?

Dans le cadre d’un refinancement ou d’un achat d’une propriété, les institutions financières exigent que la propriété soit exempte de toute contamination. Une Évaluation Environnementale de Site – Phase II sera réalisée suivant les risques de contamination potentiels ou réels relevés lors d’une Évaluation Environnementale de Site – Phase I. Une Caractérisation Environnementale de Site – Phase II est réalisée s’il y a un potentiel de contamination sur la propriété à l’étude.

La méthodologie suivie lors de d’une Évaluation/Caractérisation Environnementale de Site – Phase II respecte les lignes directrices énoncées dans le document CSA Z769-00 intitulé « Évaluation environnementale – Phase II », de l’Association canadienne de normalisation (ACNOR). Ce document est la référence standard acceptée pour les évaluations environnementales et comprend la vérification des tâches suivante lors de l’évaluation environnementale :

  • Une revue des rapports, des documents et de la correspondance fournis par le personnel du Site ou par le Client ;
  • Planification de la campagne de caractérisation ;
  • Localisation des infrastructures souterraines ;
  • Réalisation des travaux de chantier ;
  • Échantillonnage des sols ;
  • Échantillonnage de l’eau souterraine ;
  • Échantillonnage de l’eau de surface ;
  • Analyses chimiques selon les paramètres sélectionnés ;
  • Interprétation des résultats ;
  • Préparation d'un rapport complet documentant les résultats, une présentation des conclusions de l'étude et des recommandations pour aborder les impacts environnementaux notés sur le site.

Toutes les procédures (échantillonnage du sol, transport et conservation des échantillons de sol) ont été effectuées conformément aux directives présentées dans les documents suivants produits par le ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC):

  • Z769-00, Évaluation environnementale de site, phase II (confirmée en 2004) ;
  • Politique de protection des sols et de réhabilitation des terrains contaminés, juin 1999, révisé en 2000 et l’annexe I du Nouveau règlement sur l’enfouissement des sols contaminés, juillet 2001 ;
  • Guide d'échantillonnage à des fins d'analyses environnementales : Cahier 1à 5 (1994 à 2001) ;
  • Guide de caractérisation des terrains (2003) ;
  • Guide des méthodes de conservation et d’analyses des échantillons d’eau et de sols (1990).

Un traitement des eaux souterraines contaminées à partir d'hydrocarbures ou de composés organiques volatils (COV) peut être réalisé. Un système de traitement mobile peut être installé sur place pour le traitement des eaux souterraines et l'échantillonnage / analyse quotidien.

Tous les travaux sont réalisés selon toutes les réglementations et directives fournies par la CCQ et / ou la CNESST.

Un rapport donnant les résultats obtenus pour la Propriété est présenté dans les sept (7) à dix (10) jours ouvrables suivant les travaux de chantier.

Ortam réalise également l'enlèvement de réservoirs de stockage souterrains (UST), c'est-à-dire le pompage et l'enlèvement des réservoirs précédemment utilisés pour stocker le mazout ou après le déclassement d'une station-service.